Paternité

Le 27 septembre 2020, le peuple suisse a accepté le projet visant à introduire un congé de paternité de deux semaines. Depuis le 1er janvier 2021, les pères ont la possibilité de prendre un congé de paternité de 14 jours en bloc en journées non consécutives dans les six mois suivant la naissance de l’enfant.

Comme pour le congé maternité, le montant de l’allocation correspond à 80% du revenu moyen de l’activité lucrative obtenu avant la naissance de l’enfant, mais au maximum à 196 francs par jour. Pour deux semaines, votre collaborateur peut toucher 14 indemnités journalières, soit un montant maximal de CHF 2’744.

FAQ

Ai-je droit à une indemnité de paternité si mon enfant est né en 2020?

Non, ce n’est que pour les enfants qui sont nés dès le 1er janvier 2021.

Est-ce que l'allocation de paternité m’est versée automatiquement?

Non, l’allocation de paternité n’est pas versée automatiquement. Vous devez la demander expressément auprès de votre employeur ou auprès de la caisse de compensation.

Qui me verse les allocations de paternité?

Si votre employeur continue de vous verser votre salaire durant le congé paternité, c’est la caisse de compensation qui verse l’allocation à l’employeur.

Si vous rencontrez des difficultés avec votre employeur, vous pouvez demander à votre caisse de compensation qu’elle vous verse directement l’allocation.

Suis-je assuré contre les accidents pendant mon congé paternité?

Oui. Si vous êtes salarié ou au chômage, vous restez assuré à l’assurance-accidents et êtes libéré du paiement des primes.

Les allocation paternité sont-elles soumises aux cotisations sociales?

Oui, ces allocations sont considérées comme revenu soumis à cotisations AVS/AI/APG et AC. Pour la prévoyance professionnelle (LPP), votre employé continue de bénéficier de la couverture d’assurance durant le congé de paternité.

La paternité a-t-elle une influence sur mes prestations de la prévoyance professionnelle?

La paternité en tant que telle n’a pas d’influence sur les prestations de la prévoyance professionnelle. Dans la mesure où les allocations de paternité sont considérées comme revenu soumis à cotisations AVS, vous continuez à cotiser au 2e pilier.