Vieillesse et survivants

Lorsque vous atteignez l’âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente de vieillesse. Cet âge est fixé à 65 ans pour les hommes et à 64 ans pour les femmes.

Vous avez droit à une rente de vieillesse à compter du premier jour du mois qui suit celui où vous avez atteint l’âge ordinaire de la retraite et ce droit s’éteint à la fin du mois de votre décès.

Dans l’esprit d’une retraite à la carte, vous pouvez soit anticiper le versement de votre rente de

  • 1 ou 2 ans (une anticipation calculée en mois n’est pas possible) soit
  • l’ajourner de 1 à 5 ans au plus.

Si vous anticipez la perception de votre rente de vieillesse, vous toucherez une rente réduite tout au long de votre retraite. Celle-ci est adaptée périodiquement à l’évolution des salaires et des prix, en même temps que les rentes.

Si vous ajournez la perception de votre rente de vieillesse, vous toucherez une rente plus élevée tout au long de votre retraite. Le supplément est calculé selon des principes actuariels. Il est adapté périodiquement à l’évolution des salaires et des prix, en même temps que les rentes.

Si vous êtes marié, vous pouvez anticiper ou ajourner la perception de votre rente de vieillesse indépendamment de votre conjoint. Vous pouvez ainsi très bien demander à toucher votre rente avant l’âge ordinaire de la retraite, tandis que votre conjoint opte pour un ajournement.

En matière de prévoyance professionnelle, l’âge légal de la retraite ordinaire est identique à celui de l’AVS, à savoir 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes. Contrairement à l’AVS, la loi n’accorde pas d’office l’option de la retraite anticipée ou reportée. Mais les caisses de pensions sont libres de prévoir dans leur règlement une flexibilisation de la retraite entre 58 et 70 ans. De nombreuses caisses de pension utilisent cette possibilité.

Dans le domaine de la construction, l’âge de la retraite anticipée est fixé par les conventions collectives. Ainsi, pour le gros œuvre et les contremaîtres, la retraite est fixée à 59 ans pour les femmes et à 60 ans pour les hommes. Quant au second œuvre et le secteur de la métallurgie, la retraite intervient à l’âge de 61 ans pour les femmes et 62 ans pour les hommes.

Afin de pallier le manque de salaire jusqu’à l’âge légal de la retraite ordinaire, un fonds de retraite transitoire a été créé. Ce fonds verse une rente transitoire qui est financée par une cotisation perçue sur le salaire AVS et réparti entre l’employeur et l’employé à hauteur de 4,6% (1,5% part employé et 3,1% part employeur) pour le gros œuvre et les contremaîtres, de 1,6% (0,8% part employé et employeur) pour le second œuvre et de 2% (1% part employé et employeur) pour la métallurgie. Elle est plafonnée mensuellement à CHF 5’350.- pour le gros œuvre et les contremaîtres, à CHF 4’850.- pour le second œuvre et à CHF 5’000.- pour la construction métallique.

La prestation de retraite à l’âge de retraite AVS peut être versée sous forme de rente à vie (montant du compte d’épargne auprès de la caisse de pension converti avec le taux légal de 6,8%) ou sous forme de capital.

Les institutions de prévoyance couvrent également le risque décès. Ainsi, le conjoint survivant et les orphelins peuvent prétendre à des prestations de survivants. La plupart des caisses de pensions prévoient également des prestations pour les concubins, notamment un capital-décès. C’est le cas de la CRP et de la FMVB qui prévoient le versement d’un capital-décès à un certain nombre de bénéficiaires (dont le concubin notamment) s’il n’y a pas de conjoint survivant.

FAQ

Est-il possible d'obtenir une estimation du montant de ma rente?

Oui, vous pouvez demander une estimation de votre rente future, par exemple en vue de planifier une retraite anticipée. Cette demande doit être déposée auprès de la caisse de compensation AVS qui encaisse actuellement vos cotisations AVS ou auprès de la caisse de votre conjoint si celui-ci perçoit déjà une rente AVS ou AI. Quant au 2e pilier, cette information figure sur votre certificat de prévoyance et vous pouvez en tout temps demander une projection de votre future rente.

Quelles démarches administratives dois-je faire lorsque je demande une rente de vieillesse?

Le calcul de votre rente AVS n’est pas automatique. La demande de rente de vieilesse doit être remise à la caisse AVS 66.1. Il est recommandé de déposer sa demande de rente 3 à 4 mois avant votre anniversaire.

Quelle démarche administrative dois-je faire lorsque je demande une rente anticipée?

La demande de rente de vieillesse doit être remise à la caisse AVS 66.1. Elle doit impérativement être déposée avant le début du droit à la rente, soit avant le premier jour du mois qui suit l’anniversaire (64 ou 63 ans pour les hommes ; 63 ou 62 ans pour les femmes).

Il est recommandé de déposer votre demande de rente 3 à 4 mois avant votre anniversaire.

A quoi dois-je faire attention lorsque je désire anticiper ma rente?

Avant de prendre la décision d’anticiper votre rente de vieillesse, nous vous suggérons de vous renseigner auprès du 1er pilier (caisses de compensation AVS), du 2e pilier (caisses de pensions LPP), voire 3e pilier (autres assureurs, banques). En effet, chaque assurance peut régler différemment le début du droit à la rente de vieillesse. Enfin, aucune rente pour enfant n’est versée durant la période d’anticipation.

Comment la rente de vieillesse est-elle réduite durant la période d’anticipation?

La rente est d’abord calculée selon les principes régissant le calcul de la rente de vieillesse ordinaire. Le montant obtenu est ensuite réduit de 6,8 % par année d’anticipation, jusqu’à l’âge ordinaire de la retraite (1 an : -6,8 % / 2 ans : -13,6 %).

Dois-je continuer à cotiser?

Si vous êtes marié et que votre conjoint est encore actif pendant 9 mois à 50% et qu’il touche un salaire annuel d’au moins de CHF 10’000.- ou réalise un revenu d’indépendant annuel d’au moins CHF 18’000.-, vous êtes assuré par le revenu de votre conjoint. Dans les autres cas, vous devez payer personnellement des cotisations AVS jusqu’à l’âge ordinaire de votre retraite et remplir le bulletin d’affiliation pour personnes sans activité lucrative (PSAL).

Puis-je retarder le versement de ma rente moyennant un supplément?

Oui, il est possible de retarder le versement de sa rente de 1 an au moins et de 5 ans au plus. Un supplément mensuel s’ajoute alors à ladite rente de vieillesse. L’ajournement peut être demandé au plus tard 1 année après le début du droit à la rente ordinaire de vieillesse.

Dois-je continuer à cotiser en cas d'ajournement?

Oui, pour les personnes ayant atteint l’âge de la retraite et qui continuent de travailler, une franchise mensuelle de CHF 1’400.- (CHF 16’800.- par année) est déduite du salaire brut, le montant restant étant soumis à l’AVS/AI/APG. Ces personnes sont libérées de l’obligation de cotiser à l’assurance-chômage.

Quel est le montant du supplément de ma rente de vieillesse en cas d’ajournement?

Le montant du supplément mensuel dépend de la durée de l’ajournement. Il est calculé en pourcentage de la moyenne de la rente ajournée.

Y a-t-il des délais à respecter en matière du 2e pilier?

Les institutions de prévoyance prévoient souvent un délai pour annoncer si on veut le capital au lieu de la rente quand on prend la retraite. Ce délai est de 6 mois à la CRP et à la FMVB. D’autres délais peuvent être prévus par le règlement